Le réseau de la commande publique OPTIMA, Reims Métropole

En 2012, les PME sont intervenues dans 57,7 % des contrats liés à l’achat public, un chiffre en progression de 1,2 point par rapport à celui observé en 2011, selon une étude de l’OEAP. Zoom sur la situation rémoise.

business

Reims Métropole joue un rôle exemplaire en matière d’intégration des PME aux marchés publics, avec la mise en place du service OPTIMA, pour Optimisation des Marchés et des Achats.

La réorganisation de la commande publique à Reims

Dans un objectif de professionnalisation des achats publics, Guillaume Laffineur, chargé de mission de la ville et de l’agglomération de Reims, réorganise la commande publique en 2011 avec la création du service OPTIMA. A savoir, la réorganisation des métiers achats autour de 8 acheteurs, 60 responsables-correspondants achats et 25 gestionnaires marchés.

Des objectifs économiques

Le service OPTIMA intervient en amont des marchés sur les achats de fournitures, services et travaux afin de « fournir des achats de qualité aux directions opérationnelles et in fine aux Rémoises et aux Rémois et de placer la dimension économique au cœur de l’acte d’achat, tout en respectant les obligations du Code des Marchés Publics ».

Pour mener à bien ces missions OPTIMA mène plusieurs actions :
•    Développer les relations entre fournisseurs et acheteurs pour être à l’écoute du marché fournisseur et de ses innovations, et ainsi mieux définir les besoins ;
•    Développer une politique d’achat en faveur de l’insertion sociale et du développement durable ;
•    Allotir les marchés afin de faciliter l’accès de toute type d’entreprises aux marchés publics ;
•    Améliorer la lisibilité des cahiers des charges ;
•    Augmenter le nombre de candidatures pour développer la concurrence ;
•    Atteindre les objectifs d’économies achats que la Ville et l’Agglomération se sont fixés.

Des bénéfices multiples, pour la ville et pour l’entreprise

Du côté des entreprises, Reims démontre son engagement en faveur de l’accès des PME à la commande publique et s’inscrit dans la lignée du choc de simplification souhaité par l’Etat.

Avec 800 000 euros de gains prévisionnels en 2012, 2 millions en 2013 et 5,5 millions d’ici à l’année 2014 (en cumul) pour la ville et l’agglomération, les résultats sont très positifs.

En savoir plus :
–    Reims Marchés Publics
–    Marchés publics de Reims
–    Les appels d’offres de Reims issus de la Presse Quotidien sur France Marchés

Post author

Journaliste de formation, j’occupe actuellement la fonction de rédacteur au sein du réseau des sites Internet de services aux entreprises du groupe Libbre.
Je peux justifier d’une expérience de six ans dans la presse quotidienne angevine au sein de trois quotidiens : la Nouvelle République, Ouest-France puis le journal majoritaire en Maine-et-Loire : le Courrier de l’Ouest (2007-2009).

Laisser une réponse